Fév172016

Premièrement, il est important de noter que la date limite de cotisation au REER afin d’obtenir une déduction pour l’année fiscale de 2015 est le 29 février 2016.

On me demande souvent dans quel ordre il est plus avantageux d’investir, que ce soit dans un REER, CELI ou un REEE.

Lors de notre « Séminaire des solutions fiscalement avantageuses », on parle en détail du raisonnement qui me pousse à recommander un véhicule de placement en premier, plutôt qu’un autre.

Mais voici donc quelques trucs qui peuvent vous donner une idée du véhicule à préconiser en premier.

3 prérequis afin d’opter (ou éliminer) la possibilité d’investir dans un REER

– Vous avez un revenu imposable assez élevé (après autres déductions) ou, sinon, vous pensez que celui-ci n’augmentera pas considérablement dans les prochaines années. OU;

– Vous avez un revenu familial imposable qui aurait avantage à être inférieur afin de maximiser vos allocations familiales et divers crédits d’impôt (voir les courbes Laferrière (https://www.cqff.com/claude_laferriere/accueil_courbe.htm ). OU;

– Vous cherchez à éliminer une facture d’impôts latente (bonis, vente d’un bien, ou gain en capital imposable sur une vente immobilière, placements, etc.)

– Vous cherchez à obtenir un remboursement d’impôts afin de réinvestir celui-ci judicieusement

Comment rentabiliser votre cotisation REER – quoi qu’il arrive

Peu importe le motif qui rendrait la cotisation au REER intéressante pour vous, n’oubliez jamais ceci :
Le REER vous donnera un remboursement d’impôts qui devra être remboursé tôt ou tard.
De plus… le profit que vous ferez pendant toutes ces années sera imposable à 100% – sans égard au type de rendement (par exemple, le gain en capital imposé seulement à la moitié (50%), sera alors imposé à 100% à la sortie d’un REER)
La façon la plus judicieuse de rentabiliser votre REER est tout simplement de réinvestir votre remboursement d’impôts dans un autre véhicule de placement.

Prenons l’exemple d’une cotisation REER de 10,000$ qui vous donnerait 4,000$ de remboursements d’impôts.

Plutôt que de dépenser ce montant, si vous avez la DISCIPLINE de réinvestir celui-ci, soit :

– Dans un REER… qui vous redonnera à nouveau un remboursement d’impôts

– Ou dans un REEE (qui vous donnera au minimum 30% de subventions si vous êtes dans les limites permises.

– Ou dans un CELI (qui vous fera accumuler des sommes à l’abri de l’impôt)

– Ou rembourser une dette à taux d’intérêt élevé (et non déductible)

– Comment déterminer l’ordre dans lequel vous devriez investir vos sommes ?

En règle générale (c’est du cas par cas et on doit analyser votre situation personnelle), on va préconiser d’investir dans les types de placements ayant un remboursement d’impôts important ou des subventions, puis réinvestir ce remboursement dans les autres véhicules.

Un ordre comme celui-ci pourrait être intéressant pour quelqu’un qui investit à moyen ou long terme :

– REER

– Remboursement d’impôts dans le REEE

– Surplus dans le CELI

Le fait de faire progresser vos remboursements d’impôts et optimiser ces montants vous permettra de rentabiliser l’effet du REER.
On le sait, le REER n’a pas que des avantages, il a certains inconvénients.
Cependant, si vous réinvestissez votre remboursement d’impôts provenant du REER judicieusement… je peux vous assurer qu’il vous aidera à vous enrichir et prospérer !

En résumé, vous devez :

– Évaluer avec l’aide de votre conseiller financier ou fiscal s’il peut être judicieux dans votre situation de cotiser au REER

– Et si oui, réinvestir votre remboursement d’impôts (ou votre économie d’impôts) judicieusement

– Et surtout… ne pas faire les 3 erreurs commises par la plupart des gens qui cotisent à leur REER (voir mon autre article de février

 

Ah, j’oubliais.

Avant de cotiser au REER, si vous avez des revenus personnels imposables de plus de 100,000$… vous aimerez sans doute consulter cet article, qui vous permettra d’avoir un remboursement d’impôts encore plus imposant ce printemps et vous ouvrira encore plus de possibilités !

Mais bon… c’est une autre discussion !

Articles connexes


À propos de l'auteur


Oliver Pare

Olivier Paré est président d’AVEGO Groupe Financier, cabinet en assurance de personnes, et détenteur d'un permis comme représentant en épargne collective. Lecteur assidu et passionné par le monde de la finance, Olivier met toutes ses connaissances et sa persévérance au service de ses clients depuis plusieurs années. Vous pouvez rejoindre M. Paré par téléphone au (418) 266-7290 ou sans frais au (855) 266-7290.

(0) Commentaires


Laisser un commentaire

Moonshine Alexandra Grace Freshchest Megastar Vibrant
premade-image-03

L'infolettre AVEGO

Abonnez-vous dès maintenant à notre infolettre La chronique Ma Stratégie Financière.

Vous avez souscrit avec succès à notre infolettre !