Jan212016

Et comment notre démarche et nos processus en matière de sélection de placements ont permis à nos clients de s’enrichir davantage en 2015. (Par Olivier Paré)

Les premiers jours de janvier 2016 ont été désastreux sur les marchés boursiers dans le monde. Est-ce que cela signifie nécessairement que l’année 2016 sera difficile sur les marchés !?

Personne ne peut prédire avec certitude ce qui se passera sur les marchés dans les prochains mois, malgré les mouvements importants des titres, mais ces quelques conseils vous permettront de faire mieux que le marché, protéger vos avoirs et générer une excellente croissance de votre portefeuille à long terme !

En 2015, chez AVEGO, nous avons révisé la totalité de nos portefeuilles de placements.

Nous avons pris du recul pour réviser nos processus en matière de sélection de placements et nous avons revu et amélioré nos portefeuilles que nous utiliserons en 2016 avec nos clients de façon à ce qu’ils respectent tous ces critères.

Voici quelques-uns des critères qui font partie intégrale de notre processus en matière de sélection de nos placements :

– Firmes ayant au minimum 70 MILLIARDS d’actifs sous gestion au Canada
– Fonds ayant au minimum 3 ans d’historique
– Au moins 50% du portefeuille couvert (ou avec possibilité de se couvrir) contre le risque de devise
– Mandats ouverts mondialement (qui permettent au gestionnaire de surpondérer certains pays lorsque les opportunités le justifient)
– Portefeuilles et fonds disponibles en version Catégorie de société (pour limiter les impôts à payer sur les placements non enregistrés)
– Capture à la baisse inférieure au marché ou à l’indice en cas de baisse
– Capture à la hausse égale (ou supérieure) au marché ou à l’indice lors de marchés à la hausse
– 1er ou 2e quartile sur les périodes de 3, 5 et 10 ans

Maintenant, voici quelques exemples de ce que ces processus vous permettront d’atteindre.

Exemple d’un premier critère de sélection : Capture à la baisse inférieure au marché ou à l’indice ET Capture à la hausse égale ou supérieure au marché

Certaines données et statistiques nous permettent de comparer le gestionnaire à son indice et évaluer comment il se comporte en période de hausse – ou de baisse – par rapport à cet indice.

Lorsque nous évaluons la pertinence à utiliser un fonds plus qu’un autre, nous regardons la moyenne sur 3 et 5 ans de sa capture à la hausse et à la baisse QUOTIDIENNEMENT sur cette période.

Si la conclusion est, similaire à bien des fonds que nous utilisons, depuis 2011 par exemple, que celui-ci capture 0,5 des baisses et 1,2 des hausses…cela voudrait dire qu’il capture 50% des baisses et 120% des hausses du marché.

Bref, ce fonds peut être regardé de plus proche par nous, car il atteint l’un des objectifs que nous recherchons : une hausse supérieure au marché lors des hausses et une baisse inférieure au marché lors de baisses!

Bien sûr lorsque ces 2 objectifs sont atteints, nous pouvons regarder plus loin pour envisager l’utilisation de celui-ci dans nos portefeuilles.

Mais ce n’est pas tout, il doit respecter plusieurs autres critères, entre autres :

Exemple d’un 2e critère de sélection: Mandats qui gèrent activement la devise ou qui offrent une version protégée contre la devise

Lorsque vous détenez des placements ailleurs qu’au Canada (ce que vous devriez définitivement avoir dans votre portefeuille sans quoi la performance de votre portefeuille doit être très faible depuis 2008), vous devez garder en tête qu’un risque de devise existe.

Autant la devise peut être un allié vous permettant d’augmenter votre rendement, autant qu’elle peut mettre votre portefeuille mal en point!
En 2015, le dollar américain s’est apprécié (et le dollar canadien s’est déprécié).

Lorsque vous aviez acheté un portefeuille d’actions américaines au pair (à 1 pour 1) il y a quelques années cela vous a permis d’acheter le même nombre de dollars américains.

En 2015, le dollar américain s’est apprécié et donc, vous permet d’acheter près de 40% plus de dollars canadiens. C’est donc dire que si vous vendiez votre montant de 100,000$, vous auriez fait 40% de rendement grâce à la devise – sans égard au rendement des actions américaines qui ont été excellentes depuis ce temps.

Ce scénario est le bon côté de la devise et nous prévoyions depuis plusieurs années qu’il était fort probable que le dollar canadien retourne sous les 60 ou 70 cents par rapport au dollar US.

Ce changement majeur en 2015 de la valeur de la devise canadienne a permis à nos clients de générer d’excellents rendements, soit pour la plupart entre 5 et 10% de rendement POSITIF pour des portefeuilles équilibrés, alors que le marché canadien donnait un rendement négatif de près de 15% en 2015.

Maintenant, que ce passerait-il si le dollar canadien s’appréciait davantage et revenait temporairement à 80 ou 90 cents US ? Cela serait désastreux…. à moins d’être protégé contre cette hausse bien sûr !

Même si nous ne prévoyons pas que le dollar canadien se réapprécie, cela fait partie des possibilités et les changements dans les devises se font très rapidement.

Pour cette raison, nous avons incorporé certains fonds dans nos portefeuilles qui gèrent activement la devise afin de protéger le capital de nos clients.

De cette façon, votre argent est protégé contre le risque de devises et vous permettrait de faire un rendement fort important grâce à celle-ci ou limiter les pertes en cas d’un changement radical dans la valeur d’une devise !

En conclusion…

Les marchés boursiers bougent très rapidement ainsi que les devises. C’est pourquoi nous révisons régulièrement de façon rigoureuse, mon équipe et moi, mais aussi avec les analystes et gestionnaires de portefeuilles des différentes firmes renommées avec lesquelles nous faisons affaire, les placements que nous utilisons.

Cela m’amène à vous rappeler une citation fort intéressante du célèbre joueur de hockey Wayne Gretzky :

« Je patine où la rondelle va être et non pas vers où elle a été ! »

L’important est d’avoir un portefeuille de placements qui vous positionne pour tirer profit de ce qui s’en VIENT et non pas de ce qui était bon il y a plusieurs mois ou années.

Notre rôle est de réviser constamment nos portefeuilles de façon à protéger votre capital, optimiser votre efficience fiscale et obtenir un rendement supérieur à la moyenne au fil des années!

Je vous invite à contacter votre conseiller AVEGO pour discuter de vos objectifs et votre portefeuille afin de bien comprendre les changements que nous apporterons au fil des ans pour vous !

Articles connexes


À propos de l'auteur


Oliver Pare

Olivier Paré est président d’AVEGO Groupe Financier, cabinet en assurance de personnes, et détenteur d'un permis comme représentant en épargne collective. Lecteur assidu et passionné par le monde de la finance, Olivier met toutes ses connaissances et sa persévérance au service de ses clients depuis plusieurs années. Vous pouvez rejoindre M. Paré par téléphone au (418) 266-7290 ou sans frais au (855) 266-7290.

(0) Commentaires


Laisser un commentaire

Moonshine Alexandra Grace Freshchest Megastar Vibrant
premade-image-03

L'infolettre AVEGO

Abonnez-vous dès maintenant à notre infolettre La chronique Ma Stratégie Financière.

Vous avez souscrit avec succès à notre infolettre !