Fév052012

Je me fais souvent questionner au sujet de la stratégie de « prêt REER », qui consiste en fait à contracter un prêt pour investir dans un REER, dans le but de rattraper les années où vous aviez moins épargné, ou dans le but d’utiliser le programme « RAP » afin d’acheter une résidence principale.

Dans tous les cas, il y a des avantages et inconvénients importants à considérer avant de contracter un tel prêt. Personnellement, je recommande très rarement à mes clients ces stratégies, excepté dans les cas mentionné ci-dessous.

Pourquoi serait-il avantageux de contracter un prêt pour investir dans votre REER.

1) Pour éliminer un gain en capital imposable que vous auriez pendant une année fiscale. Admettons que l’année dernière, vous avez vendu avec profit des actions d’une compagnie, un immeuble à revenu, ou avez tout simplement un gain en capital imposable, il pourrait être avantageux de contracter un prêt REER pour éliminer ce gain, et ainsi, plutôt que de payer une facture d’impôt, cotiser à votre REER. Admettons que vous aviez un gain imposable de 20,000$, et considérant un taux d’imposition de 40%, vous auriez 8,000$ d’impôt à payer.

Dans le cas où vous feriez un prêt REER de 20,000$, celui-ci vous permettrait d’éliminer ce 8,000$ que vous donneriez à l’impôt, et ainsi, avoir un montant de 20,000$ qui capitalisera dans votre REER. Effectivement, le 20,000$ coûte plus cher que le 8,000$ d’impôts à payer; par contre, tôt ou tard, vous pourrez y toucher.

Par exemple, moyennant un taux de rendement annuel moyen de 5% seulement, ce 20,000$ aurait une valeur de 53,065.95$ dans 20 ans; alors que si vous payiez votre facture d’impôt de 8,000$… celle-ci ne vous reviendra jamais!

Si vous avez effectué une vente d’immeuble ou d’entreprise résultant à un gain en capital imposable en 2011, il pourrait être possiblement avantageux pour vous d’envisager une telle stratégie!

2) Dans l’objectif d’utiliser le programme RAP (Régime d’Accession à la Propriété). Admettons que vous empruntez 20,000$ pour investir dans votre REER, et que vous êtes admissible au programme RAP, celui-ci vous permettra de retirer, libre d’impôt, ce montant de votre REER dans plus de 90 jours. La stratégie est la suivante: vous retirez ce montant, libre d’impôt, et remboursez votre prêt REER de 20,000$ qui a été contracté. L’avantage est que vous aurez un remboursement d’impôt que vous pourrez vous servir à quoi bon vous semble (que ce soit comme mise de fond sur votre propriété, entretien, investissements, etc.)

Attention: Pour tirer profit de cette stratégie, tout comme les autres stratégies qui impliquent une cotisation au REER, vous devriez avoir un revenu imposable qui justifie une telle cotisation, afin de maximiser le remboursement d’impôts

3) Parce que vous avez prit du retard sur votre épargne. Vous approchez de la retraite, et désirez donner « un bon coup », pour toutes les années où vous n’avez pas épargné suffisamment pour atteindre vos objectifs. Bonne idée. Encore une fois… vous devez avoir un revenu imposable qui justifie une telle cotisation au REER afin d’avoir un remboursement d’impôt qui sera avantageux pour vous! Vous empruntez un montant (par exemple, encore une fois, 20,000$) et investissez dans votre REER ce montant, qui capitalisera jusqu’à votre retraite, à l’abri de l’impôt.

Pour profiter au maximum de cette stratégie: Tout comme dans les 2 précédentes, vous devrez vous servir de votre remboursement d’impôt intelligemment. Admettons que vous auriez un 8,000$, pour VRAIMENT rentabiliser une telle stratégie, vous devrez, avec ce remboursement d’impôts de 8,000$, soit: 1) le réinvestir immédiatement dans votre REER, CELI ou autres investissements et 2) rembourser votre prêt de ce montant.

Dans toutes ces stratégies, pour en tirer au profit au maximum, vous devez ré-investir de bonne façon le remboursement d’impôt.

Le saviez-vous: Vous avez jusqu’au 29 février 2012 pour cotiser à votre REER et bénéficier de cette déduction pour l’année fiscale 2011 (et ainsi, recevoir votre remboursement d’impôt au printemps 2012).

N’hésitez pas à nous contacter pour toute question concernant les prêts REER ou autres stratégies concernant votre REER

Articles connexes


À propos de l'auteur


Oliver Pare

Olivier Paré est président d’AVEGO Groupe Financier, cabinet en assurance de personnes, et détenteur d'un permis comme représentant en épargne collective. Lecteur assidu et passionné par le monde de la finance, Olivier met toutes ses connaissances et sa persévérance au service de ses clients depuis plusieurs années. Vous pouvez rejoindre M. Paré par téléphone au (418) 266-7290 ou sans frais au (855) 266-7290.

(1) Reader Commentaire


  1. Rejean Prévoyant
    11 février 2012 à 21 h 25 min

    Bonsoir Monsieur Paré,J'ai une question concernant la mécanique du RAP. Je veux acheter un plex avec ma conjointe, mais cette dernière n'est pas admissible au programme RAP. De mon côté, est-ce que je peux rapper pour constituer ma partie de la mise de fonds ?Pour être plus précis. Ma conjointe est toujours propriétaire du plex dont elle occupait un logement avec son ex-conjoint. Elle le conserve comme investissement. Elle y habitait encore il y a 18 mois environ.

Laisser un commentaire

Moonshine Alexandra Grace Freshchest Megastar Vibrant
premade-image-03

L'infolettre AVEGO

Abonnez-vous dès maintenant à notre infolettre La chronique Ma Stratégie Financière.

Vous avez souscrit avec succès à notre infolettre !