Août022011

Depuis plusieurs semaines, les États-Unis sont en négociation afin d’augmenter le « plafond de leur dette », pour s’assurer d’être en mesure de respecter leurs obligations financières.

Sans une telle augmentation (on pourrait comparer cette augmentation à une nécessité d’augmenter votre « marge de crédit », pour être en mesure de payer vos obligations mensuelles), les États-Unis n’auraient pas été en mesure de respecter un paiement qui venait à échéance le 2 août 2011 dernier.

Pendant des semaines, nous avons eu droit à un beau spectacle ‘politique’ entre les démocrates et les républicains américains, qui, chacuns, tenaient leur bout, concernant leurs valeurs qu’ils jugent toutes importantes pour eux.

Même si cette « game » était plutôt politique, et que la grande majorité des experts s’attendaient à ce qu’ils trouvent un terrain d’entente tôt ou tard (car il n’aurait pas été gagnant pour personne de ne pas trouver une solution avant le 2 août), cela a eu pour effet d’apporter des discussions intéressantes sur la situation financière aux États-Unis, l’implication de ceux-ci dans les services publiques, les différentes façons de diminuer leurs dépenses à moyen et long terme, etc.

Heureusement pour tout le monde, l’entente a été finalement signée cette semaine.

 Cliquez ci-dessus pour voir le Président Barack Obama, annonçant l’entente concernant le relèvement du plafond de la dette américaine.

Les États-Unis conservent leur cote de crédit « AAA ».

Suite à cette annonce, l’agence d’évaluation Fitch Ratings, a annoncé que les États-Unis conserveraient leur cote de crédit « AAA », qui est considérée comme la meilleure.

Le Président Obama s’est annoncé hier à la population américaine, expliquant que cette augmentation du plafond de la dette était la première étape d’un processus complexe, qui est d’assainir les finances publiques des États-Unis, suite à des MILLIARDS de dollars de déficit depuis des années, entre autre suite à la guerre, mais surtout à cause du plan de relance économique qu’Obama a mis sur pied depuis la crise financière, qui a coûté plusieurs milliers de milliards de dollars aux contribuables américains.

Les solutions avancées par le Président des États-Unis, Barack Obama.

Malheureusement, il ne semble pas y avoir de solutions à court terme pour assainir les finances publiques dans les annonces de cette semaine.

Entre autre, le monstre « Medicare » (l’assurance médicament et santé aux États-Unis), fait partie encore une fois des sujets ‘tabou’ où aucune solution durable n’a été adoptée.

Selon le magazine Fortune, c’est 523 MILLIARDS de dollars qu’a coûté, à lui seul, Medicare en 2010.

Lors de son allocution, le Président Obama a parlé de l’importance d’augmenter les revenus (via les taxes et les impôts), et de diminuer les dépenses; que tout le monde devrait faire son effort.

Mais concrètement, que seront les vrais efforts du gouvernement ? Les vrais coupures ?

Qu’en pensez-vous ?

J’aimerais bien connaître votre opinion à ce sujet…

Que pensez-vous de la situation financières des États-Unis, et leurs solutions ? Que devraient-ils faire pour assainir les finances publiques?

Faites-moi part de votre opinion ci-dessous – cela me fera plaisir de vous lire et vous répondre! 

 

Personnellement dévoué à votre Liberté et votre  Sécurité financière,

Olivier Paré

Conseiller en sécurité financière

Tél.: 418 266-7290

MaStrategieFinanciere.com 

Articles connexes


À propos de l'auteur


Oliver Pare

Olivier Paré est président d’AVEGO Groupe Financier, cabinet en assurance de personnes, et détenteur d'un permis comme représentant en épargne collective. Lecteur assidu et passionné par le monde de la finance, Olivier met toutes ses connaissances et sa persévérance au service de ses clients depuis plusieurs années. Vous pouvez rejoindre M. Paré par téléphone au (418) 266-7290 ou sans frais au (855) 266-7290.

(0) Commentaires


Laisser un commentaire

Moonshine Alexandra Grace Freshchest Megastar Vibrant
premade-image-03

L'infolettre AVEGO

Abonnez-vous dès maintenant à notre infolettre La chronique Ma Stratégie Financière.

Vous avez souscrit avec succès à notre infolettre !