Fév022010

La semaine dernière, nous avons entendu dans les médias que la fameux procès de « Norbourg » a avorté. Aujourd’hui, j’aimerais vous expliquer un peu le « pourquoi » et vous faire part de certains « faits » dans cette affaire qui est plus que suspicieuse, selon certains.

Vous comprendrez que je ne peux écrire ici mon « opinion », voilà pourquoi je ne ferai que relater certains faits. Je suis certain que vous pourrez vous faire une opinion par vous-mêmes, par la suite.

Je ne vous mentirai pas que ma profession a été grandement touchée depuis le début de cette affaire, entre autre, en raison que cette histoire a tellement fait jaser et qu’elle a été mal expliquée. Plusieurs pensent que les conseillers financiers sont à blâmer dans cette affaire, alors qu’en fait, ce sont les gestionnaires de portefeuilles (les fonds Norbourg) qui ont détourné des fonds.

  • La semaine dernière, le procès des 5 présumés complices de Vincent Lacroix dans le procès Norbourg avait lieu.
  • Le procès a avorté parce que le Jury (composé de personnes comme vous et moi et non pas d’avocats expérimentés dans ce type de dossiers) a énoncé ne pas être en mesure de donner son verdic final. Le dossier Norbourg était « trop complexe » selon eux.
  • Selon certains, il est « normal » que le procès avorte: ce sont plus de 30,000 pages de preuves qui étaient à analyser par des gens ne détenant aucune expérience dans ce domaine et qui devaient donné leur opinion face à cette affaire.
  • Selon Madame Sylvie Roy, leader de l’ADQ à l’Assemblée nationale: «On constate encore que tout a été à l’envers dans cette affaire-là. À commencer par le procès au pénal (il y a deux ans) avant les procédures criminelles».
  • L’AMF n’a pas voulu commenter suite à l’avortement du procès, le 26 janvier dernier.
  • Un témoignage d’un ex-inspecteur de l’AMF, dès le début du procès, a mis l’AMF dans l’ambarras, selon Martin Vallières de « La Presse », dénotant que celui-ci (l’ex-inspecteur) avait, en 2002 (3 ans avant l’éclatement de la fraude) fait un rapport critiquant Norbourg , mais été demeuré sans suite auprès de la Direction de l’AMF.
  • «Est-ce que la tenue d’un tel procès devant jury était la bonne façon de faire? Est-ce que des gens du grand public pouvaient avoir les connaissances minimales pour s’y retrouver, et parvenir à un jugement éclairé?», a commenté Hugo Lesley, professeur en comptabilité et en détection de la fraude à HEC Montréal.
  • La ministre de la Justice du Québec, Kathleen Weil, a indiqué lors d’un point de presse  improvisé à Québec: «La justice fonctionne très bien au Québec. Je n’ai pas d’inquiétude du tout par rapport à ça».
  • Selon Éric Duhaime, en entrevue à CHOI radio X, mardi matin le 27 janvier dernier: « Tout a été tout croche avec Norbourg, depuis le Jour 1, à tous les niveaux« . De plus, il ajoute: « En mars 2001, lorsque l’AMF a autorisé les fonds Norbourg, c’était un dénommé Éric Asselin qui les a autorisés.  Il est devenu ensuite vice-président chez les fonds Norbourg, puis ensuite est devenu délateur dans l’affaire Norbourg, puis est aujourd’hui libre comme l’air!« .
  • Il ajoute plus tard dans son entrevue, « Rappelez-vous que quelques mois plus tard, en novembre 2001, le Ministère des Finances, alors que Pauline Marois étais Ministre en titre, a envoyé un chèque d’un million de dollars à Vincent Lacroix, alors que Vincent Lacroix était au bord de la faillite. C’est ce qui l’a sauvé de la faillite. Ce un million de dollars a été fait en contravention d’à peu près toutes les normes. »
  • Monsieur Duhaime rajoute ensuite: « En janvier 2004, la Caisse de Dépôt et Placement du Québec , le bas de laine des Québécois, va prendre 132 millions de dollars, et l’ont donné à Vincent Lacroix! ».
  • Encore selon monsieur Éric Duhaime, « La preuve de 30,000 pages est « bâillonnée ». Le gouvernement du Québec a pris une mesure exceptionnelle pour qu’on aie JAMAIS accès à cette preuve-là. Même les avocats qui ont du y accéder pendant le procès ont du même s’engager à ne pas dévoiler aucun élément de cette preuve-là! Et la raison qu’on évoque, c’est que « ça va ternir la réputation de certains politiciens! » , selon ce que les avocats disent! »

Malheureusement, la nature humaine fait en sorte que l’on oublie rapidement. Tout porte à croire que cela fonctionne très bien car la source du problème dans l’affaire Norbourg n’a pas été trouvée vraiment encore et selon certains, les vrais acteurs et les vrais personnes à blâmer n’ont pas été trouvés et ne le seront jamais.

Je vous invite à faire quelques recherches auprès de cette histoire si vous le désirez, ou écouter directement l’entrevue de monsieur Duhaime en vous rendant au www.choiradiox.com , cliquez sur « Rediffusion », puis écouter l’entrevue de  qui a eu lieu le 27 janvier dernier entre 8h30 et 9hre AM.
Dernièrement, je tiens à vous rappeler que cet article n’est que de nature informative seulement et l’auteur de cet article, Olivier Paré ne peut être tenu responsable de quelque erreur qu’il soit. Les propos ont été écris dans le seul but de vous informer et ne reflètent aucunement son opinion personnelle. Pour cette raison, je vous invite à vous faire votre propre opinion et je ne peux en aucun cas être responsable des faits et opinions indiqués ci-dessus.

Personnnellement dévoué à votre Liberté et votre Sécurité financière,

Olivier Paré

Conseiller Financier

(418) 266-7290

Articles connexes


À propos de l'auteur


Oliver Pare

Olivier Paré est président d’AVEGO Groupe Financier, cabinet en assurance de personnes, et détenteur d'un permis comme représentant en épargne collective. Lecteur assidu et passionné par le monde de la finance, Olivier met toutes ses connaissances et sa persévérance au service de ses clients depuis plusieurs années. Vous pouvez rejoindre M. Paré par téléphone au (418) 266-7290 ou sans frais au (855) 266-7290.

(0) Commentaires


Laisser un commentaire

Moonshine Alexandra Grace Freshchest Megastar Vibrant
premade-image-03

L'infolettre AVEGO

Abonnez-vous dès maintenant à notre infolettre La chronique Ma Stratégie Financière.

Vous avez souscrit avec succès à notre infolettre !